NOTE! This site uses cookies and similar technologies.

If you not change browser settings, you agree to it.

I understand

SDGs for All

SDGs for All is a joint media project of the global news organization International Press Syndicate (INPS) and the lay Buddhist network Soka Gakkai International (SGI). It aims to promote the Sustainable Development Goals (SDGs), which are at the heart of the 2030 Agenda for Sustainable Development, a comprehensive, far-reaching and people-centred set of universal and transformative goals and targets. It offers in-depth news and analyses of local, national, regional and global action for people, planet and prosperity. This project website is also a reference point for discussions, decisions and substantive actions related to 17 goals and 169 targets to move the world onto a sustainable and resilient path.

Photo: Au troisième rang en partant du haut, le président français Macron (à droite) et le secrétaire général des Nations unies Guterres (à sa droite) écoutent une présentation lors du One Planet Summit. Auteur: A.D. McKenzie.

Par A.D. McKenzie

PARIS (IDN) – Comme l'a affirmé chacun des délégués qui se sont succédé lors du One Planet Summit organisé à Paris à partir du 12 décembre, le financement est la clé de la lutte contre le changement climatique. Et en effet, toutes les discussions lors de cette rencontre ont tourné autour de l'argent : où investir et où ne pas investir ?

Le Groupe de la Banque mondiale a annoncé qu'à partir de 2019, il ne financera plus aucun projet d'extraction de pétrole ou de gaz naturel, sauf dans le cas de certains projets dans les « pays les plus pauvres » où on peut trouver des avantages indéniables en termes d'accès à l'énergie pour les personnes dans le besoin.

« Notre politique va changer et ce, de manière radicale », a déclaré M. Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale.

Photo Katsuhiro Asagiri | IDN-INPS : vue de la Conférence du Vatican des 10 et 11 novembre 2017.

Par Ramesh Jaura,

Cité du Vatican (IDN). Lorsque les dirigeants du monde ont approuvé « La transformation de notre monde : l’Agenda de 2030 pour un développement durable » comme document émanant du sommet des Nations Unies pour le développement post-2015 il y a deux ans, ils l’ont désigné comme « plan d’action pour les peuples, la planète et la prospérité », et qui « vise également à consolider la paix mondiale dans le contexte d'une plus grande liberté ».

Le document qui comprend 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) et 169 cibles, est basé sur un consensus auquel on a abouti suite à de longues discussions au sein du Groupe de Travail Ouvert. Il prend bien soin d’éviter des termes tels que « un monde sans armes nucléaires ».

Photo: Le  président-directeur  de l'ONUDI Li Yong fait un discours lors d'un événement spécial , « Troisième Décennie pour le développement industriel en Afrique (2016-2025) : de l'engagement politique aux actions sur le terrain » . 21 septembre 2017 - Crédit photographique : Photo de l'ONU / Manuel Elias

Par J Nastranis

NATIONS UNIES (IDN) - Lorsque l'Assemblée générale des Nations unies a adopté, il y a deux ans, une résolution désignant la décennie 2016-2025 comme la Troisième décennie du développement industriel pour l’Afrique (IDDA III), elle a déclaré : « L'Afrique demeure la région la plus pauvre et la plus vulnérable du monde et ce malgré les deux décennies précédentes. »

La résolution A/RES/70/293 soulignait « la nécessité pour le continent de prendre de toute urgence des mesures permettant de faire progresser l'industrialisation durable en tant qu'élément clef de la diversification économique et de la création de valeur ajoutée, en créant des emplois et en réduisant ainsi la pauvreté » et de contribuer à la mise en œuvre de l’Agenda pour le développement durable de 2030.

Photo : Najma Hassan, qui fait la cuisine au camp de réfugiés de  Kakuma, Kenya, Crédit : Justus Wanzala | IDN-INPS

Par Justus Wanzala  

KAKUMA, Kenya (IDN) – Alors que le soleil se transforme en une boule rouge, qui disparaît peu à peu derrière l'horizon, les résidents du camp de réfugiés de Kakuma, au nord-ouest du Kenya se préparent pour leurs routines nocturnes. Les derniers acheteurs se ruent vers les échoppes de produits alimentaires, les écoliers prennent leurs livres et les mères commencent à préparer le dernier repas du jour.

L'obscurité enveloppe rapidement le camp – qui est administré par l'Agence des Nations Unis pour les réfugiés (UNHCR) – et seulement quelques entreprises et propriétés ont le privilège de posséder des générateurs au diesel ou des lanternes solaires ou au kérosène pour l'éclairage.

Photo : Une plage par une journée ensoleillée dans l'atoll de Funafuti, au milieu des îles Tuvalu. Crédit photo : Wikimedia Commons.

Par Ramesh Jaura

BONN (IDN) – Les 48 pays les plus pauvres du monde, de surcroît les plus exposés au changement climatique, ont exprimé leur vive inquiétude quant à savoir si les progrès substantiels seraient faits au cours des prochains mois dans la mise en œuvre des différents points de l’Accord de Paris de 2015 sur le changement climatique.

Gebru Jember Endalew d’Éthiopie, président du groupe des pays les moins avancés (PMA), a souligné cette préoccupation lors de la clôture d’une session de négociations de deux semaines sur le changement climatique, organisée sous l’égide des Nations unies le 18 mai à Bonn, et à laquelle participaient des délégués de 140 pays.

Photo : des filles du programme « Safeguard Young People » au Malawi, qui offre des informations sur la santé sexuelle et reproductive, aide les jeunes gens à accéder aux services de santé et propose une formation au leadership. Crédit : FNUAP Malawi / Hope Ngwira.

Par J. Nastranis

NEW YORK (IDN) ; d'après une nouvelle étude commandée par le FNUAP, le Fonds des Nations unies pour la population, moins de 30 dollars dépensés par personne et par an peuvent faire des merveilles sur la santé et l'instruction des adolescents.

Le rapport a été publié dans The Lancet à la veille des réunions printanières et des assemblées annuelles du FMI et de la banque mondiale, qui se sont tenues à Washington du 21 au 23 avril 2017 et ont rassemblé des directeurs financiers et du développement de 188 pays pour discuter du besoin critique d'investir dans les adolescents.

Newsletter

Striving for People Planet and Peace 2017

MAPTING

 


Please publish modules in offcanvas position.